• Partagez cette page avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Discours du maire sur le budget 2022

Le budget 2022 a été adopté par le conseil municipal lors d’une séance extraordinaire le 13 décembre 2021.

Voici le discours qu’a prononcé Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, à l’occasion du dépôt du budget.


Chères citoyennes,
Chers citoyens,

Au nom du conseil municipal, je suis fier de vous présenter le budget 2022 et le programme triennal d’immobilisations 2022-2023-2024 de la Ville de Mascouche.

Un budget, c’est bien plus que des chiffres. Ça représente bien concrètement des services et des investissements dans des parcs, des routes et des bâtiments. Bien au-delà du  compte de taxes, un budget a un impact bien réel dans le quotidien de chaque Mascouchois. Voilà pourquoi il est essentiel d’avoir des orientations à long terme et une planification qui guide chacune des actions que nous posons.  C’est dans cette optique qu’a été réalisé ce budget, un premier pour le présent conseil municipal.

Tout d’abord, permettez-moi de revenir sur l’année 2021. Malgré le contexte de la pandémie et de ses effets qui se sont fait sentir dans toutes les sphères, nous avons su garder le cap sur la réalisation de grands projets et sur l’amélioration de nos milieux de vie :

  • L’ouverture du stationnement dans notre Vieux- Mascouche et le début des travaux d’aménagement de la place publique qui contribuera à animer le cœur historique de la municipalité;
  • L’ouverture du chalet d’accueil et des sentiers du parc métropolitain du Domaine-Seigneurial-de-Mascouche;
  • De nombreux travaux d’infrastructures pour améliorer le réseau routier, tant avec du resurfaçage qu’avec des travaux pour améliorer la mobilité;
  • La revitalisation du parc Gérard-Pesant, notamment avec l’ajout de nouveaux jeux d’eau, d’un chalet d’accueil au parc des Pins et l’ouverture d’un nouveau parc dans le secteur des Jardins du Coteau;
  • L’amélioration du réseau cyclable avec l’ouverture d’un lien cyclable entre le secteur de la gare, le noyau institutionnel et le Vieux-Mascouche.

Nos projets se réalisent, les investissements se multiplient, l’état de nos routes s’améliore, nos parcs et nos espaces verts se bonifient et notre offre de services tend à répondre toujours plus à vos besoins. Les défis restent nombreux, mais soyez assurés que chaque dollar que vous investissez à Mascouche, vous l’investissez afin d’améliorer votre milieu de vie.

Avec un compte de taxes demeuré inchangé depuis 2020, il y avait un nécessaire réajustement  à faire dans ce budget afin de maintenir un bon niveau de services sur notre territoire. C’était d’autant plus inévitable que 2022 marque l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle d’évaluation, processus encadré par une loi provinciale obligeant les municipalités à mettre à jour la valeur des propriétés tous les trois ans afin de les rapprocher de la valeur réelle du marché. Ainsi, la valeur moyenne d’une propriété est désormais de 320 713 $, comparativement à 269 475 $, ce qui représente une augmentation moyenne de la valeur des propriétés de 19,01 %. Évidemment, nous ajustons notre taux de taxation à la baisse afin de réduire l’impact de l’augmentation de la valeur sur le compte de taxes.

Concrètement, pour une propriété dont la valeur moyenne est établie à 320 700 $ pour 2022, un montant de 85,95 $ s’ajoutera donc au compte de taxes, ce qui représente une hausse moyenne de 2,9 %.

«Cette hausse est plus que raisonnable dans un contexte où le coût de la vie est en forte augmentation. En effet, le dernier indice de référence pour la région montréalaise, celui d’octobre 2021, indique une hausse de l’IPC de 5,1 % comparativement à pareille date l’an dernier. Cette hausse a des impacts bien réels dans le budget de la municipalité, puisque plusieurs contrats sont ajustés chaque année en fonction de l’IPC. Dans ce contexte, c’est un véritable tour de force d’avoir limité l’impact sur le compte de taxes à moins de 3 %, et ce, après 3 ans de gel au cours des 5 dernières années. Tout ça en maintenant des investissements significatifs pour améliorer nos services.»

Guillaume Tremblay
Guillaume Tremblay
Maire de Mascouche

Signe de la vitalité économique de la municipalité, la part consacrée au service de la dette continuera de diminuer pour la prochaine année. Concrètement, le service de la dette occupera 17,55 % des dépenses du budget 2022, comparativement à 18,25 % l’an dernier. Je rappelle qu’il était de 26,36 % à notre arrivée en poste en 2013. C’est une diminution qui démontre que nous investissons davantage dans les services aux citoyens.

Il est à noter que pour l’année qui se termine, Mascouche vient de fracasser une nouvelle fois son record au niveau du développement économique. En date du 1er décembre, ce sont 446 M$ qui auront été investis depuis le début de l’année.  Une bonne partie de ces investissements se sont déployés dans le secteur du CentOparc, qui est en train de devenir un pôle économique majeur de notre région.

Le développement du CentrOparc se poursuivra au cours des prochains mois, alors que la phase 3 est en déploiement ce qui permettra le développement d’entreprises sur une superficie de près de 1 million de pi2. À terme, on parle de 2 000 emplois sur le site. Je rappelle aussi que ce sont plus de 270 M$ d’investissements qui sont attendus pour ce secteur, ce qui représente un revenu de potentiel de 5 M$ par année en taxation, en plus de 5 M$ en revenu net provenant de la vente des terrains.

De nouveaux investissements signifient de nouveaux emplois et des commerces de proximité. Le dynamisme économique de notre communauté est un levier pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens. Ces montants contribuent à investir dans des améliorations significatives pour la communauté tout en gardant un compte de taxes compétitif.

Décongestionner le réseau routier : la grande priorité!

Nous sortons tout juste de ce grand sondage sociodémographique qu’est une élection municipale. L’un des grands constats que nous pouvons faire des priorités mises de l’avant par un grand nombre de Mascouchois, c’est bien évidemment de passer moins de temps sur les routes, et davantage à la maison. Déjà, on avait un plan de match clairement établi suite à la vaste étude de circulation réalisée en 2019. Les interventions réalisées cet été sur l’avenue de L’Esplanade/montée Masson, ainsi que sur le chemin Sainte-Marie l’an dernier, s’inscrivaient dans ce plan. Au cours des 4 prochaines années, nous mettons le pied sur l’accélérateur avec des investissements encore plus importants afin de décongestionner Mascouche :

  • Pour le chemin Sainte-Marie, les travaux à l’axe Dupras/Saint-Henri seront exécutés en 2022 et nous irons de l’avant avec un projet-pilote de mise en sens unique de la montée Masson jusqu’à cet axe;
  • L’ajout d’une bretelle de sortie de l’autoroute 640 ouest vers l’avenue de l’Esplanade. Des travaux évalués à 2,5 M$;
  • Ce sont près 15 M$ qui seront investis sur le chemin des Anglais, notamment avec l’ajout de feux de circulation à 4 intersections, l’élargissement d’emprise ainsi que des baies de virages. La relocalisation de l’entreprise d’autobus localisée sur cette artère névralgique, d’ici la fin 2022, nous offre aussi l’occasion de revoir certains aménagements afin de rendre encore plus efficaces les travaux initialement prévus. L’échéancier sera ajusté afin de tenir compte de cette opportunité. Le trottoir et la piste cyclable seront également complétés sur l’ensemble de la voie;
  • Des investissements de 5,2 M$ seront injectés dans des travaux sur l’avenue de la gare afin d’améliorer la fluidité et la sécurité dans ce secteur. Ainsi, nous allons reconfigurer le carrefour giratoire, ajouter une voie en direction sud de Sicard à de l’Esplanade, et nous ajouterons des feux à l’intersection;
  • Le boulevard Mascouche fera l’objet d’un élargissement afin de doubler le nombre de voies sur le tronçon Châteaubriant et montée Masson, et des feux de circulation seront également ajoutés à chaque intersection. Ce sont 4,8 M$ qui sont prévus à cet effet.

Bref, vous pouvez le constater, nos engagements pour améliorer la circulation sur nos grands axes, ils sont planifiés, budgétés et ils vont se réaliser.

Sécurisation au pourtour des écoles et atténuation de la vitesse

Un autre enjeu qui nous a également été signalé par plusieurs résidents, c’est celui de la sécurité aux abords des écoles et de la vitesse dans les rues. Nous comprenons très bien les inquiétudes des familles mascouchoises, puisqu’avant d’être des élus, nous sommes d’abord et avant tout des parents.

Ainsi, pour la prochaine année, nous prévoyons investir afin de sécuriser le pourtour des écoles et améliorer la sécurité dans les secteurs résidentiels.

Je rappelle que lors de la présentation du dernier rapport financier en mai, nous avons annoncé l’utilisation d’une somme de 1,6 M$ pour la réalisation des mesures visant à assurer une cohabitation harmonieuse et un cadre sécuritaire pour les écoliers et les usagers de la route. Un mandat a été confié dans les derniers mois afin que l’ensemble des écoles et des milieux environnants soient évalués. Dès 2022, suivant la réception de ses recommandations, nous pourrons déployer des mesures concrètes.

Déjà, je peux vous indiquer que nous allons réaménager et sécuriser la rue de l’Alizée, aux abords de l’école du Coteau. Un montant de 1,4M$ est prévu à cet effet. Une traverse piétonne avec un feu de signalisation sera aussi aménagée à l’intersection de l’Esplanade/de Versailles, ce qui facilitera les déplacements piétonniers vers l’école de la Seigneurie.

En ce qui concerne les mesures d’atténuation de la vitesse, une somme de 100 000 $ a été ajoutée au budget d’opération afin de doter la municipalité d’équipement visant à réduire la vitesse dans les secteurs jugés problématiques suivant les signalements des citoyens ainsi que les recommandations du comité de la sécurité routière.

Parcs et réseau cyclable : améliorer nos milieux de vie

Au cours des dernières années, plusieurs plans directeurs ont été réalisés afin d’être en mesure d’établir un plan de match concret sur la séquence des investissements à réaliser dans nos parcs, notre réseau cyclable et nos infrastructures sportives.

Nous continuerons à investir dans nos parcs en 2022 pour en améliorer l’offre de services et renouveler les équipements existants :

  • En 2022, nous procéderons à l’ajout d’un terrain synthétique au parc du Domaine. Le stationnement et le chalet seront refaits en 2023. Un investissement total de
    8 M$;
  • Les adeptes de baseball seront heureux d’apprendre que les travaux de modernisation du parc Gilles-Forest seront faits en 2023, ce qui inclut la réfection des terrains de baseball ainsi qu’un nouveau chalet. Un investissement de 3,9 M$;
  • De nouveaux parcs feront également leur apparition afin d’améliorer l’offre de services dans certains secteurs. Le secteur de la Gare sera doté d’un nouveau parc ainsi que d’une nouvelle place publique;
  • L’offre de service dans les parcs existants sera bonifiée, notamment par l’ajout d’un jeu d’eau prévu pour 2024 au parc Chambéry. Des modules de jeux seront remplacés dans les parcs Terry-Fox, Soleil-Levant, Pontoise, du Nord, des Montagnes, Nelligan, Vanier et de l’Envolée. Un terrain de dek hockey est également prévu.

Plusieurs familles et de nombreux cyclistes ont également profité de notre réseau cyclable pour se déplacer en ville ou tout simplement pour s’oxygéner. L’an prochain, nous continuerons le bouclage de notre réseau cyclable avec le prolongement de la piste de la RAIM située entre le boulevard Mascouche et le chemin Sainte-Marie. La sécurisation de la piste cyclable sur la montée Masson est prévue pour 2024.

Déploiement du plan directeur des fossés

En 2017, la Ville de Mascouche a mis de l’avant un plan d’intervention pour s’attaquer aux problèmes d’écoulement des eaux pluviales touchant certains secteurs de la municipalité. Au cours des 3 prochaines années, nous allons poursuivre le déploiement de ce plan en investissant plus de 6 M$ dans les secteurs des Cèdres, du Lac LaPlaine et du Lac Samson. En plus de s’attaquer à améliorer la gestion de l’écoulement des eaux, nous en profiterons également pour refaire le pavage de certaines rues dans ces secteurs.

Conclusion

Lorsque je repasse à travers tout ce qui a été réalisé au cours des dernières années, je suis particulièrement fier de constater que bon nombre de nos projets ont été réalisés et que l’ensemble de notre organisation a su revoir ses façons de faire afin de maintenir un bon service. Malgré les défis des derniers mois, la Ville de Mascouche est en excellente santé financière, et nous pouvons entrevoir l’avenir avec optimisme.

Si Mascouche est une ville aussi dynamique et innovante, c’est parce qu’elle peut compter sur une équipe de direction et des employés dévoués et compétents. En mon nom et de celui de mes collègues du conseil, je tiens à les remercier pour leur engagement et leur apport à notre organisation. Merci de contribuer à offrir des services de qualité aux Mascouchoises et aux Mascouchois!  Vous me permettrez de remercier plus spécifiquement la direction générale et également la directrice du Service des finances et de la trésorerie, madame Luce Jacques, et son équipe pour tout le travail réalisé dans l’élaboration de ce budget.

Merci également aux membres du conseil municipal.  Merci de votre confiance, merci de votre engagement pour Mascouche.

Joyeuses fêtes à tous les Mascouchoises et Mascouchois !

Guillaume Tremblay
Maire de Mascouche