Grâce à Dtox, j’ai des amis

Publié le 16 août 2017 par Bilqis Tremblay
dans Animaux, Plein air

  • Partagez cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Twitter
  • Email

Le 28 juin 2015, après avoir vécu pendant 23 ans sur la Rive-Sud de Montréal, à Varennes, je déménageais à Mascouche. Je ne connaissais pas la ville, ni personne y habitant d’ailleurs. Je ne suis pas quelqu’un qui a peur du changement; j’en ai même besoin. Je n’ai pas peur de me retrouver seul non plus, ça aussi j’en ai besoin, mais je dois admettre que je me sentais parfois bien loin.

Par chance, je suis tombé amoureux assez rapidement de la ville, de ses espaces verts et de tous les services à proximité.

C’est par contre un an plus tard, lors de l’adoption de Dtox, que j’ai véritablement commencé à me sentir chez moi.

Fallait bien éduquer ce jeune chiot!

Puisque nos chiens ne manquent ni d’amour ni d’énergie, nous devons constamment trouver de nouvelles manières de leur faire dépenser leur trop-plein et l’une des choses que nous aimons beaucoup faire, une fois le soleil couché, c’est de profiter des longues pistes cyclables de la ville pour aller promener ces trois gros monstres.

Avant même d’adopter un chien, il était clair pour moi que j’allais suivre des cours d’éducation canine en renforcement positif. Nous nous sommes donc inscrits à la maternelle ensemble; ça lui a non seulement appris les commandements de base, mais surtout, ç’a permis de créer une belle complicité entre ce gros monstre et moi.

Rapidement, notre éducatrice canine, Melissa, est devenue notre amie et ses chiens sont devenus les meilleurs copains de Dtox : Layla, une belle bouvier bernois et Budy, lui aussi adopté.

Budy était un chien très anxieux et réactif à tout ce qui bougeait (et parfois même ce qui ne bougeait pas!), mais Melissa lui a permis d’avoir une deuxième chance et lorsque je le vois jouer avec Dtox, je crois qu’elle a réussi sa mission. Ce sont deux chiens totalement différents, mais ils se complètent à merveille : la trop grande joie de vivre de Dtox détourne l’attention de Budy et lui permet de se concentrer un peu moins sur ce qui l’entoure, ce qui réduit son stress.

Puisque nos chiens ne manquent ni d’amour ni d’énergie, nous devons constamment trouver de nouvelles manières de leur faire dépenser leur trop-plein et l’une des choses que nous aimons beaucoup faire, une fois le soleil couché, c’est de profiter des longues pistes cyclables de la ville pour aller promener ces trois gros monstres.

Être sociable grâce à son chien

Étant quelqu’un de sociable à la base, rencontrer de nouvelles personnes n’est pas quelque chose qui me fait peur. Par contre, avec un chien, ça rend le tout tellement plus facile!

Il n’y a pas une seule promenade où personne ne s’arrête pour me parler, pour flatter mon chien. Pas une seule promenade sans qu’un enfant nous regarde avec des étoiles dans les yeux parce que la taille de Dtox l’impressionne; il faut avouer que ses pattes sont disproportionnellement trop longues, mais ça fait son charme!

Je ne crois pas que je me serais aussi bien intégré à ma nouvelle ville sans lui, du moins, pas aussi rapidement. Ce n’est pas mes deux chats, Buffy et Willow, qui m’auraient aidé à me faire de nouveaux amis!

Nous avons tous de belles histoires d’amitié comme celle de Budy, Layla et Dtox et je serais vraiment curieux de savoir si votre chien aussi a ses amis préférés!

Partagez cet article

Commentaires

Articles suggérés

L’art de ma tante Sylvie

Découvrir l’âge d’un arbre; ce fut l’activité inattendue réalisée avec la marmaille lors de notre dernière balade en forêt. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre mon plus grand me demander d’aller mesurer des arbres! Du haut de mes cinq pieds, j’ai dû trouver une autre manière d’échanger sur la taille des arbres avec mes progénitures.

Lire

Publié le 18 décembre 2019 par Bilqis Tremblay
dans Environnement, Plein air

Être une « fit mom » à Mascouche

Mascouche est une ville familiale en plein essor où il fait bon vivre. Plusieurs nouvelles familles s’installent dans cette ville puisqu’elles y retrouvent non seulement tout ce dont elles ont besoin, mais aussi parce que le bien-être et l’activité physique occupent une place très importante au cœur de Mascouche.

Lire

Publié le 11 décembre 2019 par Bilqis Tremblay
dans Bien-être, Plein air, Sport